Nous contacter Se connecter à l'extranet
Vie associative

Renforcer le modèle associatif et défendre la spécificité du secteur social et médico-social

Le fait associatif est indissociable de la démocratie et doit être source de solidarité.

La CNAPE défend la place des associations dans le champ social et médico-social afin de garantir leur liberté, leur identité et leur autonomie. Elle s’engage pour la reconnaissance croissante du rôle essentiel des associations en tant qu’actrices économiques et politiques majeures et représentantes de la société civile.

La CNAPE accompagne ses adhérents dans l’animation de leur vie associative, leur apporte un soutien juridique et favorise la mutualisation des compétences et expériences entre associations.

Responsable du pôle Sophie Bourgeois Prendre contact

Comission

La commission Vie associative est un lieu d'échange, de réflexion et de formation, composée de présidents, d'administrateurs, de directeurs généraux d'associations, et de cadres dirigeants en charge de la vie associative. Des intervenants extérieurs viennent régulièrement nourrir la réflexion de la commission.

La commission Vie associative démarre une réflexion sur la diversification des sources de financement des associations

Le 25 janvier, la Commission Vie associative de la CNAPE s’est réunie pour examiner trois sujets :

  • Les dévoiements existants sur la procédure des appels à projets, à l’invitation de la Commission Protection de l’enfance. Les retours d’expériences et les échanges entre les membres des deux commissions ont permis de mettre en évidence les différences majeures de pratiques entre les territoires et de dessiner des pistes de recommandations à porter par la CNAPE.
  • La finalisation sur la note de la Commission relative à la promotion du bénévolat dans les associations et à l’identification de leviers de développement, concernant non seulement le bénévolat de gouvernance, mais également celui d’actions auprès des personnes accompagnées.
  • Le démarrage des travaux sur la diversification des sources de financement des associations, thématique validée par le Conseil d’administration de décembre. Il s’agit de réfléchir sur un des objectifs du plan d’action construit dans le cadre des travaux prospectifs de la CNAPE : dégager des marges de manœuvre, favoriser l’autonomie associative, avec un levier identifié : consolider et diversifier les sources de financement, développer l’hybridation des ressources, dans le respect de l’éthique associative.
    Il s’agit plus précisément de s’interroger sur :
    – L’opportunité de s’ouvrir aux financements privés pour financer certains projets : faut-il y recourir, le risque n’est-il pas d’entraîner un désengagement plus grand des pouvoirs publics ? De ne pas pouvoir pérenniser le projet ensuite ?
    – Les modalités et outils de financement privé : comment y recourir ? En particulier, il s’agirait d’interroger l’outil « contrat à impact social », à partir d’expériences de terrain.
    – Ce sujet est lié à celui de l’évaluation de l’impact et de l’utilité sociale des actions associatives (par exemple, les critères d’évaluation à retenir pour ne pas exclure les publics les plus marginalisés).

La Commission développera ces réflexions tout au long de l’année 2018.

Toute association adhérente souhaitant participer à ces travaux par l’intermédiaire d’un membre de sa gouvernance ou de son équipe de direction, est invitée à contacter Sophie Bourgeois.

Publication du rapport « La valorisation et le soutien au développement du bénévolat »

Dans le cadre de la mise en oeuvre du plan d’action issu des travaux prospectifs, et du nouveau projet stratégique 2016-2021 de la CNAPE, la commission Vie associative a consacré son programme de travail 2017 sur la valorisation et le soutien au développement du bénévolat. Le bénévolat permet de réaffirmer l’ancrage des associations, actrices majeures de la société civile, dans la proximité et la vie ordinaire. Il est à la fois une opportunité pour les citoyens de s’impliquer dans les politiques sociales et dans l’avenir de la jeunesse, et pour les associations d’enrichir le projet et les modalités d’accompagnement des personnes. La commission s’est ainsi interrogée sur le bénévolat d’action ou d’intervention directe, ses plus-values et ses modalités de mise en oeuvre.

Publication de la contribution « La participation des personnes accompagnées au sein des associations »

Dans cette contribution, la CNAPE identifie un certain nombre de leviers qui se retrouvent dans toutes les dimensions de la vie associative : impulser une dynamique participative par la gouvernance associative, développer les espaces de participation des personnes accompagnées au sein des établissements et services, et faire de la participation des personnes accompagnées un facteur d’amélioration continue de la qualité de l’accompagnement et un levier d’innovation.

La commission s’est inspirée d’exemples de pratiques associatives, valorisées tout au long du document et compilées en annexe, pour illustrer le propos et nourrir la réflexion des associations, afin de les aider à construire leurs propres réponses à partir de ces pistes identifiées.

Les enjeux associatifs au coeur du plan d’action stratégique des travaux prospectifs

L’importance de la contribution de la commission Vie associative de la CNAPE aux travaux prospectifs s’est affirmée au vu des enjeux internes aux associations, de territoires, de relations aux pouvoirs publics et de politiques publiques. La mise en synergie du groupe de travail prospective et de la commission Vie associative de la CNAPE concernant l’élaboration du plan d’action stratégique a permis la prise en considération de ces enjeux.

La commission vie associative s’est donc penchée en 2015 sur les thématiques de gouvernance associative, de coopérations et partenariats entre associations, et de relations aux pouvoirs et à l’espace publics avec un focus sur l’évaluation de l’utilité sociale des actions associatives. Ces réunions ont été enrichies par l’invitation d’experts permettant à la commission de faire des propositions qui ont enrichi un plan d’action stratégique, aboutissement des travaux prospectifs.

× fermer

Les membres de la commissions