Nous contacter Se connecter à l'extranet

La France associative en mouvement : les chiffres 2018

Vie associative

Recherches & Solidarités vient de publier ses derniers chiffres sur la France associative.

Une année marquée par quelques difficultés
Le moral des responsables associatifs, observé chaque année, montre que la proportion des associations en grande difficulté a diminué. Sans risque d’erreur, cela traduit la disparition de bon nombre d’entre elles, de l’ordre de 25 000.
De sorte que pour la première fois, le nombre d’associations en activité n’a pas progressé en 2017, se situant aux environs de 1 300 000.
Ces mêmes responsables sont plus nombreux à se montrer inquiets au sujet des finances de leur association (46% contre 41% en 2017) ; au contraire, un peu moins au sujet du bénévolat (51% contre 55% en 2017), comme s’ils avaient tenté de compenser ces difficultés en demandant un peu plus à leurs bénévoles, et/ou en intensifiant l’appel à de nouvelles recrues.
Sur le plan de l’emploi, le secteur associatif marque le pas, après quatre années de croissance (2012-2016) dans un contexte morose. En effet, les associations employeurs ont vu leurs effectifs en légère régression en 2017 (-0,1%), ce qui tranche avec une évolution plus favorable de l’ensemble du secteur privé (+ 0,9%). Deux secteurs souffrent davantage : la culture et l’aide à domicile.
Entre 2012-2016, 10 800 associations, en moyenne annuelle, ont cessé d’employer des salariés. Elles sont 12 500 en 2017. Inversement, moins de 6 500 ont franchi le pas en devenant employeurs, pour près de 8 000 en moyenne annuelle au cours de la même période antérieure.
Résistance, volontarisme et signaux positifs
En dépit de la suppression de nombreux contrats aidés, les effectifs salariés se sont maintenus dans les associations et ils représentent toujours près d’un emploi privé sur dix. Les tendances observées dans le secteur privé se vérifient aussi dans les associations. Les contrats de travail dits « longs » (plus d’un mois) ont augmenté tout au long de l’année 2017 et au cours du premier semestre 2018. Parmi eux, la proportion des CDI est passée de 24% au début 2017 à 29% au début 2018.
Plus de 60% des responsables associatifs ont des projets ou envisagent des activités nouvelles pour cette année qui
s’ouvre (2018-2019). Le nombre de créations reste à un niveau élevé, supérieur à 70 000, entre septembre 2017 et août 2018, signe que le contexte ne décourage pas les porteurs d’initiatives.
17 septembre 2019

LA MATINALE DE LA CNAPE.... La protection de l'enfance : ce qu'on en dit, ce qu'on en fait

En savoir plus