Nous contacter Se connecter à l'extranet

20 novembre, la CNAPE s’engage pour le droit au bien-être des enfants

Europe et droits de l'enfant

En cette journée internationale des droits de l’enfant, la CNAPE souhaite promouvoir le droit au bien-être comme une ambition pour tous les enfants accompagnés ou accueillis dans le cadre de la protection de l’enfance.

Dans le prolongement de la réforme du 5 mars 2007, la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant a mis en lumière ses besoins fondamentaux avec pour objectifs la recherche du mieux-être de l’enfant et l’atteinte de son bien-être.

Afin de connaître l’état de réflexion sur cette thématique et d’identifier les pratiques mises en œuvre dans les établissements et services qui assurent la protection des enfants, la CNAPE a mené une étude au sein de son réseau d’adhérents. Elle a ainsi émis une série de préconisations, tels que :

  • l’inscription du bien-être dans le projet pour l’enfant,
  • son évaluation à tous les stades du dispositif de protection,
  • le questionnement de la cohérence éducative et des pratiques professionnelles concourant au bien-être, etc.

Une telle évolution de la protection de l’enfance doit s’accompagner d’une modification de son cadre général. Le regard de la société et son intérêt porté à l’enfance doivent changer grâce à une communication positive, impliquant chacun de ses acteurs : parents, famille, société civile et pouvoirs publics.

Le pouvoir d’agir des enfants est indispensable et doit être développé par des temps d’expression, de participation, d’actions collectives, des processus de responsabilisation et des modes d’action proactifs. L’effectivité des droits des enfants se révèle être un des facteurs majeurs de leur bien-être. C’est pourquoi, la CNAPE et ses adhérents s’engagent pour le droit au bien-être.
Un droit intangible pour aujourd’hui et pour demain.

En savoir plus